Un échangeur de chaleur permet de transférer de l’énergie thermique d’un fluide vers un autre sans les mélanger, en général, ce fluide est de l’eau. C’est le dispositif idéal pour réchauffer votre piscine assez rapidement en utilisant le chauffage de votre maison. On peut en trouver entre 375 et 4000 euros, donc en fonction de vos besoins et de votre budget, libre à vous de choisir le bon échangeur. Comment fonctionne ce système et quels en sont les avantages et les inconvénients?

Fonctionnement d’un échangeur de chaleur

Il possède deux circuits de circulation d’eau, le premier circuit étant dit primaire, est issu du chauffage central de votre résidence (chaudière, pompe à chaleur…). Le deuxième circuit, secondaire, est celui dans lequel circule l’eau de la piscine. L’échangeur thermique permet le transfert de calories du circuit primaire vers le circuit secondaire. Pour pouvoir utiliser ce dispositif, il faut forcément avoir une chaudière près du local technique de la piscine, pour éviter d’avoir des pertes trop grandes.

echangeur-thermique-pour-piscine

Dimensionnement de l’échangeur thermique

La puissance de votre dispositif dépend de la taille du bassin et du temps de montée en température voulu. De manière générale, le système permet de gagner 10°C en 2 jours. Pour une piscine inférieure à 50 m3, on préconise une puissance de 20 kW, et pour une piscine entre 50 et 100 m3, il faudrait une puissance de 40 kW. Si vous désirez plus de précisions, la puissance peut néanmoins être calculée avec la formule V x 1,4 x diffT /T ; V étant le volume du bassin, diffT étant la différence entre la température initiale de l’eau de la piscine et la température souhaitée, puis T étant le temps au bout duquel la température attendue sera atteinte.

Critères de choix de son échangeur

Il y a différents types d’échangeurs: les échangeurs à tubes, également appelés tubulaires et les échangeurs à plaques, composés de plaques parallèles et rayonnantes, une plaque sur deux correspondant au circuit primaire et l’autre au circuit secondaire. Les échangeurs tubulaires sont plus répandus étant donné qu’ils sont plus petits, donc moins encombrants, et également moins coûteux, en revanche, ceux à plaques peuvent fonctionner avec une température primaire plus basse, ce qui peut être utile pour les installations avec une pompe à chaleur plutôt qu’avec une chaudière. En effet, la pompe à chaleur génère une eau à 45°C, température plus faible que dans le cas d’une installation avec une chaudière (90°C).

Le matériau d’un échangeur est soit du titane, soit de l’inox. Si vous avez une piscine à eau de mer ou si vous utilisez l’électrolyse pour désinfecter votre bassin, il vaut mieux choisir un appareil en titane afin d’éviter une quelconque érosion. Pensez à choisir un appareil avec un circulateur inclus si vous utilisez une chaudière en même temps pour le chauffage de votre maison et pour votre piscine. Le circulateur est une sorte de pompe qui permet de faire circuler l’eau, sa présence permet de compenser les pertes de charge du circuit. D’autre part, il est préférable de choisir un modèle avec un thermostat.

Les avantages et les inconvénients

L’installation du dispositif est simple et la montée en température est assez rapide, on peut passer de 22 à 28°C en une nuit, et dans la plupart des cas 24 à 48 heures suffisent pour atteindre la température attendue. Les coûts sont réduits puisque le système de chauffage a une double fonction (chauffage maison et piscine). De plus, il peut être installé sur un réseau basse température et peut aussi bien être utilisé ponctuellement que de manière prolongée.

En revanche, le local technique doit impérativement être au maximum à 25m de la chaudière (le plus proche possible). En effet, dès lors que l’on serait obligé de faire circuler l’eau chaude sous la terre, on risquerait d’énormes pertes calorifiques. D’autre part, ce système est économique uniquement si la chaudière l’est. Il ne faut pas oublier que la puissance de la chaudière doit être suffisante pour réussir à chauffer votre bassin.

En résumé, c’est l’une des meilleures solutions pour réchauffer votre piscine, parce que l’on peut utiliser sa chaudière, peu importe le type (fioul, gaz, bois…) et donc notre système de chauffage a une double fonctionnalité, ce qui peut s’avérer économique. Tout dépend bien entendu de votre chaudière. Avant de vous décider sur le type de chauffage que vous désirez utiliser pour votre bassin, vérifier que votre système de chauffage domestique a la puissance nécessaire pour être utilisé avec un échangeur thermique, et n’oubliez pas de vérifier les distances entre votre piscine et votre local technique.